Comme vous l’avez certainement constaté, des cyclistes de plus en plus nombreux empruntent l’Avenue de Tervueren! Le carrefour Mérode, à l’ouest de l’Avenue, est le deuxième point de passage de la Région bruxelloise.

Ecolo-Groen Etterbeek s’inquiète, comme les associations cyclistes, de la sécurité des usagers actifs (piétons et vélos) au niveau du carrefour Mérode.  L’espace partagé*1 (piétons, cyclistes et voitures) entre le parc du Cinquantenaire et rue Abbé Cuypers (côté sud) est souvent occupé par des camionnettes ou voitures garées illégalement.  Obligeant cyclistes et piétons à slalomer entre livreurs et parking sauvage.  Cette situation ne peut plus durer.

Sur le très court terme, nous souhaitons que, très rapidement, (1) la Zone de Police Montgomery renforce les contrôles sur cet axe et sanctionne les comportements accidentogènes, (2) que la Commune d’Etterbeek renforce les contrôles et, si nécessaire, recourt aux sanctions administratives communales pour stationnement dangereux et enfin (3) nous demandons à Bruxelles Mobilité d’installer un dispositif temporaire (ex. : potelets) pour empêcher des véhicules motorisés d’obstruer le passage des cyclistes et piétons sur cette portion de l’Avenue (en modifiant les panneaux de signalisation).  Cette solution devra assurer que les commerces avoisinants soient facilement approvisionnés par la création, si nécessaire, de zones de livraison spécifiques.

Le test de piste cyclable bi-directionnelle, proposé par Bruxelles-Mobilité, est, pour nous, toujours d’actualité.
Sur le long terme, nous soutenons un réaménagement complet du carrefour et de l’Avenue entre Montgomery et Mérode.
Nos quartiers se densifient, l’usage du vélo s’amplifie : nous devons adapter continuellement et rapidement l’espace public pour favoriser la marche, le vélo et les transports en commun et que chacun.e puisse évoluer en toute sécurité.

(1)Situation actuelle : 1ere partie: espace partagé (woonerf, donc voitures admises) jusqu’à Celtes, 2e partie: piste cyclo-piétonne (mais pas de voitures!) jusqu’à Aduatiques, 3e partie: rien que de la voirie.