Le Conseil communal de ce lundi a débuté par une minute de silence en hommage au professeur Samuel Paty, victime du terrorisme et symbole, malgré lui, de la lutte permanente pour la liberté d’expression.

Sur proposition du Collège, le Conseil a approuvé une aide de 120 000€ pour les restaurants et cafés qui ont dû fermer pour cause de pandémie. Cette prime de 750€ par établissement viendra compléter les 3 000€ de prime régionale.

Le Collège a présenté la première mesure de son Plan de Relance. Il s’agit de la mise en place de “Chèques Commerçants etterbeekois”. Le but, à terme, est de recourir à ces chèques pour le paiement aux citoyens des primes communales. Ces chèques ne pourront être dépensés que dans des établissements etterbeekois. Les chèques pourront également être écoulés dans le secteur socio-culturel. Ecolo-Groen soutient toutes les mesures qui visent à aider les entrepreneurs locaux ainsi que le renforcement de la production locale. En même temps, nous avons longuement interrogé l’administration communale sur les coûts de mise en place de ce système ainsi que sur les critères de sélection des commerces participant à l’action. Le Conseil communal évaluera le système lors de sa réunion du mois de mai 2021.

Dennis van der Knaap a déposé, avec les autres partis représentés au Conseil, une motion sur les violences intrafamiliales en période de confinement.

La violence envers les femmes, y compris la violence intrafamiliale, est la violation des droits humains la plus répandue dans le monde : que ce soit de la violence physique, psychologique, économique ou sexuelle. Le confinement appuie les stratégies de domination des auteurs de violence : l’isolement, le contrôle des déplacements et la peur. Ainsi, les situations deviennent de plus en plus dangereuses. Partout dans le monde, les chiffres montrent une augmentation dramatique tant des violences présentes que des nouvelles violences du fait du confinement. A côté des femmes, d’autres groupes subissent des violences intrafamiliales. Les enfants subissent des maltraitances ou en sont témoins. Les hommes, dont notamment ceux qui appartiennent à la communauté LGBTQI+, sont également des victimes de violences. La motion demande aux autorités communales de mettre en place un plan de lutte contre ces violences intrafamiliales en mettant un accent particulier sur les femmes, les enfants et les personnes LGBTQI+.

L’opposition a interpellé le Collège sur la proposition d’aménagement d’une piste cyclable bidirectionnelle sur l’avenue de Tervueren. Le Collège a répété sa détermination à mettre en place rapidement le projet de Bruxelles-Mobilité tel qu’amendé par la commune sur la latérale Sud, ainsi que la refonte totale de l’avenue d’ici 2 ans, malgré l’opposition de la commune de Woluwe-Saint-Pierre.

Enfin, à noter l’interpellation de citoyens sur l’accueil des chiens au square de Léopoldville. Cela nous permet de rappeler que les citoyens disposent d’un droit d’interpeller le Conseil communal sur les sujets qui leur tiennent à coeur. Pour en savoir plus: lien