Déposée le 5 octobre 2020 par Vincent Biauce

Contexte

Les citoyen.ne.s attendent de la part des autorités locales des services de plus en plus larges : plus de crèches, plus de soutien aux seniors, plus de propreté, plus de solutions pour les mobilités douces, …

Ces attentes impliquent que les employés communaux soient pleinement sur le terrain.

En parallèle, la culture du « clic » et l’explosion des applications technologiques créent des attentes des citoyen.ne.s en terme de réactivité de l’administration: les autorités locales doivent accuser réception, répondre rapidement et informer en temps réel de l’état des demandes et attentes des citoyens.

Dès lors, nous, autorités locales, devons nous assurer de disposer des moyens humains mais aussi des outils technologiques pour répondre à ces attentes.

Il existe une multitude d’outils informatiques pour soutenir le travail quotidien de l’administration : site internet, bases de données, applications self services, outils de suivi interne, réseaux sociaux (publics ou privés), outils comptables…

Le choix, l’architecture (quel-outil-fait-quoi) et l’interconnexion de ces outils technologiques, pour être les plus efficaces possible, doivent être pensés en amont avec une vision à long terme.

Interpellation

Pouvez-vous, dans ce cadre, nous préciser quels sont les projets qui répondront, dans les 5 ans à venir, à ces attentes,  en particulier dans les quatre domaines suivants:

1)  la capacité du citoyen.ne à entrer en contact avec l’administration communale (réclamations, demande de renseignements, suggestions d’amélioration, introduction d’une demande de prestation,…) et à être tenu.e informé.e de l’état de sa demande

2) le traitement des demandes par l’administration.  Comment se fait le suivi en terme de qualité et de délais de traitement?  Disposons nous d’indicateurs synthétiques?  Comment sont intégrés ces résultats dans la revue des processus internes de l’administration?

3) l’information aux citoyen.ne.s  (projets urbanistiques, participation citoyenne, droits aux primes, allocations sociales, nouveaux arrivés, transparence des politiques publiques…).  Quels sont les projets pour renforcer l’information auprès des publics concernés par les mesures et décisions de la commune?  Envisage-t’on, dans le respect du RGPD, un ciblage des informations vers les publics concernés?

4) comment ces projets tiennent-ils compte de la fracture numérique et d’une accessibilité pour tou.te s?